1 policier, un seul...mais quel policier!

Je voulais le garder pour la bonne bouche, mais Pierre l’a découvert avant tout le monde(https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/pierre-maudet-rompt-collegialite-budget/story/28428050).
Oui, je dois l’avouer, puisqu’il est de bon ton de se mettre à table, j’ai trouvé le moyen de résoudre tous les problèmes de sous-effectifs de la police genevoise avec...un seul policier ! Mais pas n’importe lequel: il se nomme ROBOCOP.
Tous les autres postes supplémentaires, que ce soit pour le renforcement de la police (15), pour la brigade des armes et de la sécurité privée (3), pour la cybercriminalité (2), pour la brigade judiciaire (6), pour les renforts administratifs (11), sans parler des postes pour la détention (62), ou l’office cantonal de la population (15), ne servaient qu’à brouiller les pistes.
C’était sans compter sur la perspicacité et l’instinct de fin limier de mon bien dévoué collègue, qui ne recule devant aucun sacrifice personnel pour faire avancer la cause de l’intérêt public.
Chapeau bas! Il y a la forme, et il y a le fond. Encore faut-il veiller à ne pas le toucher.

Les commentaires sont fermés.