09/09/2013

Contrairement au roseau, la Suisse plie et quelque chose se brise

CH-USA.png

Journée noire pour notre pays. Le Conseil national, convaincu que la Suisse "n'a pas le choix", accepte de ratifier l'accord Fatca avec les Etats-Unis, imposant l'application du droit américain sur notre territoire. Oui mais attention, ce ne sera pas automatique, les « Yankees » devront demander l'info pour qu'on la leur donne! Tout dans nuance, cette politique!

Pourtant, un Etat souverain a toujours le choix. La seule question qui se pose est celle de savoir quels sont les sacrifices qu’il est prêt à faire pour adopter une position conforme à ses principes.

Comment peut-on, d'une part, faire campagne pour le maintien d'une armée de milice crédible et, donc, de l'obligation de servir, et, d'autre part, sacrifier, avec une inconcevable précipitation, l'image que se font nos concitoyens de notre pays?

Car enfin, notre armée est évidemment davantage qu'un instrument de défense. De même que le service civil n'est pas un système mis en place pour bénéficier d'une main-d'oeuvre bon marché. Le service obligatoire est avant tout une école civique et un ciment de cohésion sociale. Il concrétise le lien intime entre le citoyen et son pays, un lien qu'on nous enviait, partout dans le monde, il y a peu encore.

Pense-t-on réellement que l'abdication devant la force et l'arrogance d'un Etat étranger soit de nature à encourager l'engagement citoyen? Quel qu'il soit d'ailleurs.

Pour ma part, tous ces "onnapalechoixistes" feraient bien de méditer sur l'Histoire, pas la grande, celle des livres d'école. Celle des humbles qui, un jour, on ne sait sous quelle impulsion, se sont levés devant un char et ont dit "non". Le bon sens aurait voulu qu'ils s'écartent et qu'ils agitent leurs mouchoirs. Ils ne l'ont pas fait, et nous leur devons notre liberté.

On n'arrête pas le progrès diront certains. Encore faut-il ne pas confondre la marche avant et la marche arrière.

 

18:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | | |  Facebook

Commentaires

La question est: quelle aurait été votre solution?

Et peut-être oubliez-vous l'arrogance des banquiers, qui, des années durant, n'ont pas voulu entrer en matière sur leurs clients pratiquant la fraude fiscale?

C'est à force de n'avoir rien fait que le pays a été contraint de tout céder. Si seulement cela pouvait servir de leçon pour l'avenir...

Écrit par : Déblogueur | 09/09/2013

J'ai ouïe quelques histoires de votre service militaire et ai eu l'impression que déjà a l'époque vous vous leviez devant les chars pas très convaincu par votre impôt fédéral.
J'espère te revoir baver devant les tutures a Prévost Martin

Au fait si Stauff ne déclare pas ses dettes, détaillez vous votre fortune familiale quelque part?
Vos logements principaux successifs?
Je me réjouis d'avance de votre élection. C'est Stauff qui va être jaloux. On va voir ce qu'on va voir, LES SOLUTIONS DU MCG

Écrit par : Zac | 09/09/2013

attristée...

Écrit par : Jack_line | 09/09/2013

Depuis EWS c'est le foutoir ce parlement fédéral! Nous avons des parlementaires qui ne veulent que la chute de notre pays, afin de mieux la faire ramasser par l'UE.
C'est une honte, car dimanche dernier sur TF1 - 7à8 nous avons pu apprendre qu'au sein de l'ue, notamment au Portugal, les retraités français s'y installaient parce qu'ils étaient totalement exonéré d'impôt sur leurs rentes et encore mieux, également exonérés leurs futurs héritiers successeurs.
Et maintenant laissons venir tous le profiteurs ue puisque comme l'a dit M. Maurer pour la fête Nationale : "On nous critique pas parce que nous faisons mal, on nous critique parce que nous faisons si bien".
Pourquoi s'en priveraient-ils, puisque nous avons des parlementaires véreux qui vont nous vendre en petits morceaux.

Écrit par : Corélande | 10/09/2013

Les commentaires sont fermés.