29/05/2013

1933-2013. La délation rapporte toujours

 

1933.jpgDès avril 1933, la Suisse promulgue que « les israélites » ne seront pas considérés comme réfugiés politiques. La raison d’Etat a vaincu. L’éthique doit se soumettre aux nécessités de l’histoire. La Suisse a évité une invasion par les armées victorieuses du IIIème Reich grâce à son pragmatisme. Certes il y eut des « dommages collatéraux », mais il fallait payer un prix. On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Pourvu que ce soient les œufs des autres…

Mon propos n’est pas de refaire l’Histoire, car, heureusement, il y eut des hommes et des femmes prêts à se dresser contre la realpolitik du moment. Il suffira de constater que l’Histoire se refait d'elle-même. La puanteur nauséabonde de jadis devient soudainement doux parfum d’aujourd’hui. Ce qui a été qualifié d’infâme délation, devient courbette incontournable pour le bien du plus grand nombre.

Le Conseil fédéral, poursuivant sa politique invertébrée, vient de l’annoncer par la bouche enfarinée de la Ministre des finances Evelyn Widmer-Schlumpf, les banques pourront impunément transmettre aux Etats-Unis les noms de leurs clients américains et de leurs employés qui s’en sont occupés.

Certes, il ne s'agit pas de placer sur un pied d'égalité les juifs fuyant la persécution nazie et risquant leur vie et les ressortissants américains plaçant leur argent en Suisse et risquant leur liberté. Mais l'esprit reste le même. On prend d'autrui ce que l'on peut prendre jusqu'au jour où notre intérêt nous dicte de s'en débarrasser.

Scandale crie la gauche. Les employés n’ont fait que ce qu’on leur demandait de faire ! Scandale hurle (une partie de) la droite. Les clients sont venus chez nous en raison de notre secret bancaire !

Honte à vous ! Proteste l’honnête homme. L’Histoire ne vous a rien enseigné. C’est l’âme de notre pays que vous vendez pour sauvez votre misérable peau!

 

13:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | | |  Facebook

Commentaires

La traîtresse a encore frappé !
Et un grand coup cette fois-ci.

Écrit par : Victor Winteregg | 29/05/2013

O tempora, o mores. Ca va finir en moquant la fumette.
La vision de l'histoire suppose le choix d'une focale qui donne la profondeur du champ à traiter, qui permette de comparer, de percevoir les évolutions. Tout ça. Mais quelle lugubre réalité nous présentez-vous? Obama = Hitler? Non contente d'avoir sacrifié alors des vies juives la Confédération sacrifierait aujourd'hui des ressources financières? Voire renforcerait le crédit de la fiscalité? Ou alors peut-être un bad trip?

Écrit par : Karl Grünberg | 29/05/2013

Je suis dégoûté par Mme Widmer-schlumps, par la Suisse et je reconnais que les USA sont des ennemis.

Écrit par : La censure règne en Suisse | 29/05/2013

"et je reconnais que les USA sont des ennemis."

Eclair de lucidité. L'Europe ne l'a toujours pas compris. Depuis 80 ans pourtant, il y avait le temps de comprendre.

Et qui a élu la dame? A la place de qui? Voili voilà. Tout est dit.

Écrit par : Johann | 30/05/2013

#####
Est-il utile d'adopter le projet de loi du Conseil fédéral ?
Faut-il en évaluer dans le vide les avantages et les inconvénients ?
Non, il faut se placer globalement !
Force est alors de relever que toutes les autres nations exigerons la même chose et pire encore.


#####
Loi urgente sur les facilités militaires

Le Conseil fédéral est autorisé à octroyer des facilités
militaires aux puissances dont le territoire est situé,
en tout ou en partie, au delà des monts Oural.

Écrit par : CEDH | 30/05/2013

"et je reconnais que les USA sont des ennemis" et puis "éclair de lucidité. L'Europe ne l'a toujours pas compris. Depuis 80 ans pourtant, il y avait le temps de comprendre".
Vous n'êtes, Monsieur Poggia, évidemment pas responsable de ce que d'autres écrivent, mais voilà matière à réflexion: votre interlocuteur a bien compris que le temps que vous avez décompté (2013/1933)mène au résultat électoral qui a porté Adolf Hitler au pouvoir. J'ai bien les yeux en face des trous, Johann suggère qu'il fallait alors comprendre et choisir Hitler contre les Etats Unis? Oh la la: voilà du costaud et pas seulement de la fumette.

Écrit par : Karl Grünberg | 30/05/2013

A Johann. Je ne vois pas que la Suisse ait eu 80 ans pour se rendre compte que les Etat-Unis sont nos ennemis. Quand je dis 1933-2013, je ne fais pas référence à une durée, mais à deux dates (il y en a certainement d'autres) auxquelles la Suisse a perdu son âme et son honneur. Si les conséquences ne sont en rien comparables, c'est le processus qui a mené à choisir le sacrifice de l'autre pour notre bien prétendu qui retient mon attention. Obama n'est évidemment pas Hitler, et il ne faut pas comparer ce qui n'a pas à l'être.

Écrit par : mauro poggia | 30/05/2013

Merci Mauro pour ce courage d'oser dire ce que vos collègues fédéraux ne diront jamais, même s'ils pérorent 5 colonnes à la une. Sur le fond ils plieront car se sont des couards et des vendus.

Nous sommes très fiers de vous avoir aux Chambres fédérales et tout compte fait, votre choix de ne faire partie d'aucun groupe est le bon. Cela vous donne des coudées très franches et surtout une liberté de ton que vous n'auriez peut-être pas autrement.

Une fois encore merci de tout ce que vous faites pour les Citoyens de Genève à Berne.

cordialement
Patrick Dimier

Écrit par : Patrick Dimier | 30/05/2013

"La puanteur nauséabonde de jadis devient soudainement doux parfum d’aujourd’hui. Ce qui a été qualifié d’infâme délation, devient courbette incontournable pour le bien du plus grand nombre."

"L’Histoire ne vous a rien enseigné. C’est l’âme de notre pays que vous vendez pour sauvez votre misérable peau!"

Excellent! Je ne pense pas moins!

@Karl Grünberg: "Johann suggère qu'il fallait alors comprendre et choisir Hitler contre les Etats Unis? Oh la la: voilà du costaud et pas seulement de la fumette."

Depuis le temps que Johann sévit dans la blogosphère avec ses commentaires nauséabonds vous n'avez pas compris à quel genre d'individu nous avons affaire?
-------

Ce sera là mon dernier commentaire. Un autre, serait l'oeuvre de l'usurpateur de mon pseudo. Prière de confronter les IP. Merci

Bon week-end

Écrit par : Patoucha | 01/06/2013

C'est fou que depuis quelques jours les banques suisses sont devenues nos amies. Des décennies durant ces mêmes banques suisses ont été traitées par tous de salauds, d'égoïstes, de voleurs, de fossoyeurs de l'économie etc...Les Etats-Unis nous ont rendu ainsi service sans le vouloir en nous faisons comprendre l'intérêt primordial de nos banques dans notre économie.

" La Suisse a évité une invasion par les armées victorieuses du IIIème Reich grâce à son pragmatisme. "

C'est surtout le manque de pragmatisme de Mussolini et ses échecs à répétition qu' Hitler a du réparer sans arrêt et surtout la débâcle de l'hiver russe que l'invasion de la Suisse n'a pas eu lieu. Elle fut différée; Mais les événements on fait que cette remise à plus tard n'a jamais eu lieu. Hitler à perdu la guerre. Les plan de l'invasion de la Suisse existait. C'était dans le programme d'Hitler.

D.J

Écrit par : D.J | 01/06/2013

Les commentaires sont fermés.