01/08/2011

Bonneteau, encore et toujours!

IMG_0748.JPG

Lundi 1er août 17 h 30, quai du Mont-Blanc, la clientèle à pigeonner est abondante et les joueurs de bonneteau sévissent impunément, protégés par des guetteurs bien rôdés.

Durant 1 h 30, pas un uniforme à l'horizon. Pourtant, vers 19 h, une patrouille bienvenue de 4 gendarmes (oui, 4 gendarmes groupés, et non 2 patrouilles de 2 partant de chaque bout du quai) déambule le long du quai. Présence sans doute rassurante, mais inefficace pour interpeller les joueurs de bonneteau, qui, alertés par leurs complices, ont traversé la route, en attendant le passage de la patrouille, avant de sévir à nouveau.

A part quelques interventions médiatiques, dont le but est évidemment de convaincre la population genevoise que la loi est appliquée, où est donc la volonté politique de la Conseillère d'Etat Isabel Rochat ? Sans doute en vacances avec elle.

 

 

21:28 | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

Commentaires

Pour de bonnes ou de mauvaises raisons la gendarmerie a beaucoup de mal à être présente sur le terrain à Genève. Pour le cas du bonneteau je pense que le ratio effort (troupes à mobiliser) / nuisance (des criminels) doit être considéré comme trop défavorable par la hiérarchie.
A part ça à titre personnel je trouve que le bonneteau est un impôt sur la connerie humaine - si les malfaisants reversaient 33% de leurs gains à l'état il n'y aurait rien à redire...

Écrit par : AlexT | 02/08/2011

Les commentaires sont fermés.