25/05/2011

Les radicaux libres sont (définitivement) nés

701320_mobilier-hermes.jpg« Les radicaux libres sont des molécules d'oxygène instables et incomplètes qui peuvent se retrouver dans l'organisme et qui tentent de s'accoupler à des éléments de nos propres cellules afin de se compléter. Dans l'opération, ils détruisent alors des cellules saines. Les radicaux libres entraînent des dommages à notre organisme un peu comme la rouille sur le métal d'une automobile. L'oxydation provoquée par les radicaux libres exerce une action similaire en s'attaquant aux tissus et aux cellules de notre organisme, accélérant ainsi leur vieillissement. » (www.masanténaturelle.com)

Radicaux et Libéraux genevois ont donc plébiscité leur fusion. A défaut d’amour, mariage de raison entre un parti radical moribond et au bord de la disparition sur le plan cantonal, nécessitant donc l’assistance respiratoire des libéraux, et un parti libéral quasiment inexistant sur le plan national, recherchant ainsi une visibilité fédérale grâce aux radicaux.

Il n’en demeure pas moins que ce nouveau parti, accouché aux forceps, laissera à beaucoup un sentiment d’amertume, devant partager la bannière avec des membres dont les idées et les idéaux ne sont pas les leurs.

La droite sociale, que se prétendait être le Parti radical est définitivement morte, à supposer qu’elle ne le fut pas depuis longtemps déjà.

Résolument, seul le MCG représente une vision de la société, proche du citoyen, à droite sur le plan économique et sécuritaire, mais à gauche sur le plan social, car une économie forte a besoin de paix sociale et de sécurité, tout comme la solidarité sociale nécessite une économie performante et des finances étatiques saines.

Comme les radicaux libres engendrent l’instabilité de l’organisme et son vieillissement prématuré, ce nouveau parti aux lignes directrices mal définies ne satisfera ni les uns ni les autres et ne pourra que servir un programme aussi indigeste que du saumon à la longeole.

Alors, avant d’être malades, si vous avez un esprit suffisamment ouvert au débat d’idées, et si vous pensez pouvoir apporter à notre société des solutions concrètes au-delà des clivages politiques, en anticipant les défis qui nous guettent, sans hypocrisie et sans langue de bois, alors rejoignez le MCG, vous serez les bienvenus !

MCG, ni à droite, ni à gauche, mais près de vous !

 

06:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook

Commentaires

a part votre côté xenophobe avec les frontaliers, votre programmme est celui du PDC, il est vrai que en étiez , ceci , explique cela

Écrit par : rene blanc | 25/05/2011

et dire qe ce sont des molécules dites cancérigènes, peu ont su faire le rapprochement,comme quoi même en politique il faut savoir se méfier/humour!

Écrit par : lovsmeralda | 25/05/2011

Les commentaires sont fermés.