13/03/2011

SUCCES DU MCG !

MCG.gifLe succès du MCG est avant tout la défaite des partis traditionnels, qui, depuis des décennies, se moquent éperdument du peuple qu’ils prétendent représenter, et qui, enfermés dans des idéologies déconnectées de la réalité, se sont révélés incapables de répondre à l’attente légitime d’électrices et d’électeurs, qu’ils méprisent au fond d’eux-mêmes, et qu’ils ne considèrent qu’instrument d’accès au pouvoir.

A force de mondialisation, d’ouverture et de libre circulation, de Maastricht à Schengen, la gauche, comme la droite, ont, par des motivation différentes, mais convergentes dans leurs effets, oublié à la fois l’intérêt national et la priorité d’attention que mérite la population à laquelle leur politique s’adressait. Ainsi, que ce soit une droite centrée sur un profit favorisé par la libre circulation des travailleurs et des marchandises, ou une gauche allergique à toute discrimination dirigée contre des travailleurs provenant de l’étranger, au nom d’une internationale socialiste archétypique, la politique helvétique, et genevoise en particulier, n’a tout simplement pas été capable de réguler des flux migratoires, qui, en présence d’un chômage croissant, d’une hausse de la criminalité, d’une pénurie de logements et d’une baisse du pouvoir d’achat, ont fait naître une crise identitaire majeure.

Mais le MCG, de miroir déformant qu’il était, dans lequel  la politique traditionnelle se reflétait, est désormais devenu une force politique nouvelle, indépendante de cet establishment culturel ou de cette oligarchie économique, qui n’ont que mépris pour la population. Force politique, car désormais rien d’essentiel  ne pourra se faire sans son soutien. Nouvelle, car le MCG n’est pas un parti politique classique ; il est un mouvement d’hommes et de femmes désireux de faire de la politique autrement, à l’écoute de la population, mais néanmoins conscients que notre pays, notre canton, ne verront leur avenir se faire qu’avec les nations qui les entourent, dans le respect de nos lois et de nos traditions.

Ces prochains mois, ces prochaines années, nous assisterons à des alliances surprenantes, dont la seule finalité sera de barrer la route au MCG, émanant de partis qui se prétendent respectueux de la démocratie, et qui iront jusqu’à invoquer la défense de cette même démocratie pour justifier leurs actions. Or, ils ne respectent en réalité la démocratie que lorsqu’elle leur permet d’accéder au pouvoir, et la méprisent lorsqu’elle les désavoue, qualifiant de populistes ceux qui obtiennent, par les urnes, l’onction des électeurs.

N’est populiste que celui qui tient un discours auquel il ne croit pas, dans le seul but de séduire les électeurs. Sachant que les partis qui qualifient ainsi le MCG sont au pouvoir depuis des décennies, qui est populiste en promettant sécurité, logement, et travail pour nos jeunes ? La population n’a pas été dupe.

Aujourd’hui c’est bien le citoyen qui est gagnant, à savoir non seulement toutes celles et ceux qui sont les laissés pour compte de notre société, mais aussi, et surtout, des hommes et des femmes, toutes classes sociales confondues, écoeurés par des dirigeants élitistes et dogmatiques.

Merci d’avoir voté MCG, car le bon sens n’a pas de couleur politique !

MCG : NOUS EXISTONS POUR VOUS ET PAR VOUS.

21:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | | |  Facebook

Commentaires

Et ça commence !
En gros, si la situation s'améliore à Genève, vous vous tirerez la couverture, et si rien ne change, vous mettrez ça sur le dos des autres partis qui s'allieront contre le MCG... Eternelles vicitimes du complot. Bien que vous vous en défendiez, votre ligne politique est étrangement parallèle à celle du Front National en France (chomage, insécurité, imigration, Union Européenne, et éternelle victime)

Écrit par : neron | 13/03/2011

@neron

En gros, c'est comme l'aurait fait n'importe quel autre parti ayant fait un bon score. Non ?
Je précise, pour ceux qui aiment cataloguer les gens, que je n'ai pas voté pour le MCG.

Écrit par : Loredana | 13/03/2011

Neron, un commentaire comme l'est le pseudo: archaïque.
Tout comme le sont les avancées sociales de ces dernières années du point de vue politique.
Le MCG n'existe pas depuis autant de temps que les autres partis. Le changement ne viendra pas de ces derniers, car ils auraient pu et dû le faire depuis longtemps. Par contre la fluctuation de frontaliers qui viennent quotidiennement voler le travail de citoyens suisses et de résidents genevois (pour une moitié de pécule suisse), çà c'est une récurrence qu'il faut stopper le plus vite possible et préférer les citoyens ou résidents genevois.
Le front national (pour reprendre les dires de neron )prône l'identité nationale ainsi que Le Président français d'ailleurs(UMP). Ne faudrait-il pas être plus chauvin pour éviter cette extrëme politique ? Et ainsi revenir aux habitudes de nos ascendants qui travaillent et vivent à Genève!

Écrit par : raffle | 13/03/2011

Merci de soulever le problème que pose la logique du MCG : Habiter sur le Canton Genevois pour pouvoir travailler à Genève.
Ceci serait complètement possible si Genève construisait assez de logement, ce qui n'est pas le cas, j'en veux pour preuve le nombre croissant de résidents obligés de s'exiler de l'autre coté de la frontière (du coté obscur).
Deuxième problème, que je trouve particulièrement insultant : Affirmer que les frontaliers volent le travail des Genevois. Puis je vous rappeler que les Français, Anglais, Allemand, Irlandais, etc.. pourraient vous renvoyer au visage les même critiques. Après tout, si les entreprises se délocalisent à Genève, ce n'est pas pour sa main d'oeuvre surqualifiée ou la beauté des montagnes, mais pour une seule et unique raison : les cadeaux fiscaux. D'un coté vous voudriez que les Européens acceptent de laisser filer leurs entreprises vers Genève, mais de l'autre vous n'acceptez pas de jouer le jeu de la libre circulation. Redescendez sur terre, c'est donnant/donnant.
Genève, contrairement à ce que certains veulent vous faire croire, n'est pas dans une situation catastrophique pour une megapole qui devrait être touchée de plein fouet par la crise .

Écrit par : Neron | 13/03/2011

A force de se moquer des citoyens, les citoyens votent autrement et c'est très bien!

Écrit par : dodo | 13/03/2011

Les cadeaux fiscaux aux entreprises européennes ne servent à rien si les coûts sociaux explosent parce qu’une partie grandissante de la population locale n’a plus accès au marché du travail ! Finalement c’est les impôts des travailleurs de classe moyenne qui devront supporter ces charges d’assistance, pendant que les pouvoirs en place et les grandes entreprises, magouillent toutes sortes d’arrangements ! C’est scandaleux !

Il n’y a pas que le problème de l’insécurité, le MCG est aussi le seul parti qui pose un regard lucide sur ces abus et sur les promesses non tenues concernant le dumping salarial engendré par ces situations.

Si pour le moment, ils ne sont pas en mesure de faire des miracles, ils ont le mérite de tirer la sonnette d’alarme afin de commencer à enrayer ce désastre.

Je trouve bizarre qu’on minimise leurs résultats à chaque fois, alors qu’ils ne cessent de gagner du terrain !

Écrit par : Barbie Forever | 14/03/2011

@Barbie
Le cadeaux fiscaux attirent les entreprises qui créent de l'emploi, ce qui ne profite pas exclusivement aux frontaliers et expatriés. Vaut il mieux créer 50 emplois pour les Genevois et rapatrier 50 étrangers ou vaut il mieux laisser 50 chômeurs genevois sur le carreau ?
Quand à la minimisation du résultat, c'est bien le MCG lui même qui la fait en annonçant qu'ils ne pourront rien faire à cause des alliances des autres partis ! N'était ce pas le MCG qui vous demandait de voter pour qu'ils fassent changer les choses ? Bref, le foutage de gueule continue...

Écrit par : neron | 14/03/2011

J-F. Mabut semble penser que mon billet serait une opposition à toute alliance. ERREUR. Je me borne à analyser le succès du MCG et à dénoncer l'élitisme de la droite, et le dogmatisme de la gauche. Il ne tient qu'à eux de faire leur analyse et de décider d'oeuvrer pour le changement, ce qui signifie, pour la Ville de Genève, un passage à une majorité de droite au Conseil administratif...
L'avenir de ces prochains jours nous dira si la droite possède cette maturité politique, ou si elle continue à penser que le MCG est un parti de parias pour lequel seuls des contestataires ou des citoyens de second niveau peuvent voter.

Écrit par : poggia | 14/03/2011

Pour cela, M. Poggia, faudrait commencer par ne pas changer le sens des mots : "N’est populiste que celui qui tient un discours auquel il ne croit pas, dans le seul but de séduire les électeurs".
Votre définition me rappelle celle d'un certain 022, mais ne tient pas. D'abord il y a des populistes qui croient à ce qu'ils font. Au MCG comme ailleurs, et comme dans tous les mouvement populistes de l'histoire. Ce qui ne signifie pas pour autant qu'ils ont raison. Je préfère un type pas très franc qui fait ce qu'il peut en tenant compte des réalités, quitte à se sucrer au passage, qu'un illuminé intègre persuadé d'être investi d'une mission telle que "répondre aux aspirations du peuple", sans tenir compte des réalités. C'est beaucoup moins dangereux.
Pour le reste, votre définition pourrait s'appliquer au moins aux 3/4 des politiciens dans le monde, tous partis et pays confondus. Elle n'est donc pas pertinente pour définir un type d'action politique bien précis qui est celui par lequel le MCG a séduit ses électeurs.

Écrit par : James Vas-y | 15/03/2011

Les commentaires sont fermés.