06/03/2011

Plainte contre Kadhafi. Calmy-Rey se tire une balle dans le pied.

arme-suisse.jpg


Madame la Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, avec le courage qu'elle incarne, et qui symbolise malheureusement la politique étrangère suisse de ces dernières années, considère qu'il faut désormais traduire Mouammar Kadhafi en justice pour l'affaire des otages.

Il se trouve que le 18 juin 2010, soit voici 9 mois, le Mouvement Citoyens Genevois, et son président Eric Stauffer, adressaient au Ministère public de la Confédération une dénonciation contre le même criminel, qu'il aurait été politiquement incorrect de désigner ainsi dans les hautes sphères, pour prise d'otage au sens de l'article 185 du Code pénal!

Devinez quelle suite fut donnée à cette dénonciation? Aucune, bien évidemment! La raison d'Etat imposant alors la couardise...et le mensonge (il était même interdit de parler de rançon pour la somme de 1,5 million, prétendument bloquée, alors que déjà versée). Ce même Ministère public de la Confédération ouvrait toutefois diligemment une procédure pour atteinte à un Etat étranger contre Eric Stauffer, sur instructions de la même Micheline Calmy-Rey, et de Simonetta Sommaruga, au motif que les affiches du MCG, dans le cadre de la votation sur l'initiative contre les criminels étrangers, présentait l'auto-proclamé guide libyen comme le modèle du criminel indésirable.

Aujourd'hui que Kadhafi a le genou à terre (on souhaiterait que le reste du corps suive rapidement) on reprend courage du côté de nos autorités. Question de redorer le blason.

Personne n'est dupe Madame Calmy-Rey! Vous ne savez courir qu'au secours de la victoire et à force de vouloir être dans le vent du moment vous n'avez qu'un destin de feuille morte.

12:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | | |  Facebook

Commentaires

Dur mais amplement mérité.

A noter que mcr se rend coupable d'outrage à chef d'Etat étranger. Il serait bienvenu de porter plainte contre elle, n'est-ce pas? Ceci pour montrer que nous avons à faire à des hypocrites.

Écrit par : Johann | 06/03/2011

Les 1,5 millions donnés à M. Kadhafi est de l'argent dilapidé par les autorités suprêmes suisses.

Quand un président de quelconque conseil d'administration touche plusieurs millions de rémunérations, certains politiques s’offusquent.

Quand ces mêmes politiques dilapident les deniers publics, c'est normal !!!

Ces 1,5 million devraient être rendu par les responsables. Soit le ou les Conseillers fédéraux qui ont pris cette décision, qu’ils soient en activité ou en retraite.

Pourquoi ne pas leurs retenir de leurs salaires ou de leurs retraites?

Écrit par : eric | 06/03/2011

On nous ne la fait plus, si elle a fait que kadhafi reçoive 1,5 million le lion du bac à sable a dû lui retourner le double !

Écrit par : Corto | 06/03/2011

"Ces 1,5 million devraient être rendu par les responsables. Soit le ou les Conseillers fédéraux qui ont pris cette décision, qu’ils soient en activité ou en retraite."

Ben... une l'est encore et personne ne demande à ce qu'elle démissionne!

Avec leur salaire mirobolant (surpayés à mon avis) ils n'auront que des" peanuts" à débourser...

Écrit par : Patoucha | 06/03/2011

Tout cela appelle une seule chose : la démission de Calamity !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/03/2011

Si elle avait dû démissionner c'était il y a 20 ans !

Elle a tellement de casseroles qu'elle est indéboulonnable la gerce !

Écrit par : Corto | 06/03/2011

Est-ce que la plainte pénale contre Eric Stauffer a été retirée?

Écrit par : Reelax | 06/03/2011

Quoi ce salaud de Staffer qui a osé s'attaquer à la guide des banques socialistes genevoise !

Écrit par : Corto | 06/03/2011

"Merci de respecter les règles fixées par la Tribune de Genève qui nous héberge: soyez courtois, concis, pertinent et signez votre commentaire!"
Ce sera facile, grâce à La Fontaine: tout ce que je pense de ce blog, il l'a écrit tellement mieux que je ne saurais le faire dans sa fable "Le coche et la mouche".
Vous ne comprenez pas? C'est pourtant clair: MCG = "Mouche du Coche en Genevois"!
J-J Raviglione, genevois frontalier ayant rallié la racaille d'Annemasse.

Écrit par : Raviglione | 07/03/2011

Dans le même ordre d'idée j'ai trouvé ca sur le oueb: http://fouthese.com/2011/03/ecoeurant-opportunisme/

Écrit par : genevois et fier | 07/03/2011

Juste une question:

Et si le Kador l'emporte, Calamity va s'empresser de lui présenter des excuses?

Écrit par : Mireille Luiset | 08/03/2011

Bonjour Monsieur Poggia,
Sur l'affaire Khadafi, j'ai toujours soutenu les autorités genevoises et pense que l'usage de la force à l'égard d'Hannibal n'est finalement rien en comparaison de l'usage de la force à l'égard des requérants d'asile déboutés et souvent bâillonnés et réexpédier manu militari dans nos avions aux frais de la Confédération.

Maintenant, cela dit, j'aimerais connaître la position de votre mouvement citoyen concernant le droit d'asile et le statut des sans papiers et ce surtout depuis le durcissement des deux lois (LEtr et LAsi) de 2006.
Ce qui, en tant que citoyen, m'a le plus gêné concernant vos affiches durant la campagne sur l'initiative UDC concernant l'expulsion des criminels étrangers, n'est pas tant le fait que vous ayez pratiqué l'amalgame en utilisant la photo d'un dictateur que personne vraiment soutient ici à Genève, mais bien plus le fait que vous soutenniez sur le fond une initiative qui ne va jamais pouvoir s'appliquer concrètement en raison de son incompatibilité fondamentale avec le droit international et les droits humains essentiels et qui stigmatise aussi l'étranger. Je rappelle ici que finalement, nous sommes tous l'étranger de quelqu'un d'autre.
Citoyennes salutation.
Damien

Écrit par : Pattaroni Damien | 12/03/2011

@D.Pattaroni
Bonjour et merci pour votre commentaire. Concernant l'initiative UDC sur les criminels étrangers, qu'il s'agit de ne pas confondre avec les demandeurs d'asile déboutés, qui n'ont pas à être traités comme des criminels qu'ils ne sont pas, la position du MCG est claire: Dans les limites de notre législation, tout étranger est bienvenu en Suisse, pays d'accueil et d'hospitalité, à condition qu'il soit disposé à respecter nos lois et usages.
Dans ce sens, un criminel, et dans les limites que la loi fixera, car il ne s'agit pas d'inclure des infractions mineures, démontre, par son comportement, une incapacité d'adaptation. Pensez-vous que les criminels suisses dans le monde ne sont pas renvoyés chez nous? A juste titre. Chaque Etat doit assumer ses criminels.Nous assistons aujourd'hui à un amalgame dangereux entre les criminels étrangers et la communauté étrangère à laquelle ils appartiennent. Ce sont donc la très grande majorité des étrangers, parfaitement intégrés en Suisse, qui pâtissent de cette situation. Avec ce message clair, aussi bien aux étrangers qu'aux citoyens, nous évitons précisément une réaction xénophobe de notre population. J'irai même plus loin: rejeter les principes de cette initiative, dont les contours devront être fixés par la loi, ne fait que favoriser l'incompréhension de notre population à l'égard de la politique suisse d'immigration. Comment demander à nos citoyens d'ouvrir leurs portes aux victimes étrangères d'atteintes aux droits de l'homme si l'on est incapables de renvoyer chez eux ceux qui créent un risque pour la sécurité publique?
A mon tour de ne pas comprendre les partis qui n'ont même pas voulu entendre parler de cette problématique qui préoccupe pourtant la population, comme les résultats de la votation l'ont démontré. Cordialement

Écrit par : poggia | 13/03/2011

Il y a quelques décénnies les délinquants confédérés étaient bien renvoyés dans leurs cantons d'origines même s'ils y n'avaient jamais mis les pieds...
Alors pourquoi pas les délinquants étrangers ?

Écrit par : Ivan Skyvol | 04/06/2011

Les commentaires sont fermés.