27/01/2011

SANTESUISSE SE GAUSSE DE NOUS

santésuisse.jpg


Cette semaine, Santésuisse nous annonce en grande pompe qu’il va faire, pour les assurés, ce que le Parlement fédéral n’a pas été capable de réaliser.

Ainsi, un accord, qualifié d’ « historique » a été passé avec les assureurs maladie suisses : fini « le démarchage téléphonique agressif et le courtage sauvage ». Fini ? Vraiment ?

En réalité Santésuisse nous explique que ces pratiques faussent la saine concurrence (surtout saine pour leurs finances) et qu’elles doivent être réglementées. Ainsi, il n’y aura plus de publicité téléphonique « généralisée » et « agressive ». Comprenez qu’elle sera « ciblée » et « courtoise », bien évidemment dirigée vers les plus jeunes (et non ceux qui se prénomment Gaston ou Germaine), dont on s’assurera prioritairement qu’ils sont bien-portants.

Il n’y aura plus  non plus de courtage « sauvage », c’est donc dire qu’il sera désormais « civilisé », et que les courtiers devront bien se tenir. Leur rémunération ne devra pas excéder 50 francs par nouvel assuré « capturé », de sorte qu’avec 10 assurés par jour, leur moyenne de gain mensuel ne devrait pas dépasser 10'000.—francs. Nous étions assurés (obligatoirement), nous voilà rassurés.

Voilà ce que Santésuisse appelle « la volonté des assureurs de contribuer concrètement à l’amélioration du système de santé suisse ». Cela devrait nous permettre d’économiser entre 60 et 100 millions pas année (une goutte d’eau par rapport aux 20 milliards que payent et dépensent chaque année nos assureurs maladie).

Tout ceci n’est qu’un nuage de fumée pour nous détourner de faits bien plus graves.

Comme l’a dit Tomasi di Lampedusa, il faut changer beaucoup de choses pour ne rien changer d’essentiel (Il Gattopardo).

En fait, Santésuisse nous informe simplement que nos assureurs maladie vont (prétendument) nous voler 60 à 100 millions de moins par année, sachant que l’assurance est obligatoire, que les prestations de l’assurance de base sont les mêmes pour tous, et que la collectivité des assurés n’a strictement aucun intérêt à financer des courtiers pour faire passer des assurés d’une caisse à l’autre.

Vous l’avez compris, le démarchage téléphonique et la rémunération de courtiers ne sert que la chasse aux bons risques en faveur des assurances complémentaires…aux frais de l’assurance de base.

ET ILS VOUDRAIENT, MONSIEUR CLAUDE RUEY EN TETE, QU’ON LES FELICITE ET LES REMERCIE ?

Vous l’avez certainement appris également, notre Conseiller fédéral Didier Burckalter, toujours à l’affut d’une nouveauté pour nous faire croire qu’il travaille sur le sujet, a décidé précipitamment  d’introduire dès 2011 une taxe de 15 francs par jour à charge de l’assuré hospitalisé.

L’argumentation est séduisante puisqu’on nous explique que nous aurions de toute façon déboursé cette somme si nous étions restés à la maison !

Oui mais voilà, cette somme n’est pas facturée par l’hôpital à l’assuré, afin de réduire les coûts de la santé. L’hôpital n’en voit d’ailleurs même pas la couleur, puisque c’est l’assureur qui met ce montant forfaitaire journalier à charge de l’assuré…Mais cela va finalement faire baisser la hausse des primes (cela fait longtemps que l’on a renoncé à faire baisser autre chose que les hausses) nous rétorque-t-on.

Il se trouve cependant que lorsque nos assureurs ont calculé nos primes 2011 (à leur façon) en juillet 2010, cette mesure n’avait pas été annoncée, et n’a donc pas été prise en  considération.

NOUS ALLONS AINSI CONTRIBUER A AUGMENTER LES RESERVES DÉJÀ EXCESSIVES DES ASSUREURS !

Quand comprendra-t-on enfin que l’on ne peut pas confier une assurance sociale à des assureurs privés lorsque la concurrence n’est qu’un leurre qui ne sert qu’à faire circuler des assurés captifs, dans une chasse aux bons risques qui ne profite qu’aux assurances complémentaires ?

00:37 Publié dans Assurances sociales et privées | Lien permanent | Commentaires (10) | | |  Facebook

Commentaires

Le jour que santé suisse soit dissolue parce que est elle le bras armé de lobby de la pharmaceutique allopathique la parole de Paracelse serait réalisé et on va revenir aux vielles et magnifiques formules que lui et outres ont proposé. Et on verrait que la moité des malades du monde vont courir de joie et la outre moité vont pleurer de santé.
Et les coutes de la prise en charge vont diminuer comme peux de chagrin, et la fortune des labos allopathique aussi.
Ce qui sont contre expérimentation animal ils on compris que cela prend beaucoup de temps pour rien, et ils ont décidé le faire donc directement sur l'humanité. Et ils on crée des associations fantômes pour démanteler ceux que persistent par étique de le faire. Seriez vous le prochain lapin du parti radical?

Écrit par : arturo | 28/01/2011

Tous les helvètes dans un enclos chimique et morale.

Voila comme les ducs radicaux ont partage le gâteux
la Santé a eux, la économie a eux,
la justice et police a eux, les transport a eux,
l'armé pour le UDC puisque ils aiment Napoléon,
et le social pour les socialistes qui sont dans leur fief
sans tune et coincés comme des roms,
les branches des arbres et les lapins avec le foin pour les verts,
la rue avec ses toxicomanes et roms pour les parties minoritaires,
et pour les PDC les minarets et outres temples des dieux.
En fin les relacions extérieurs pour qui aime
a la occasion faire cocu dans les salons dorés
des gouvernements du monde. ha, ha
Il ne reste que les montagne pour les armaillis
assailles par les moutons noirs,
et le lac pour les poissons et les bandits de tire lire,
ha, ha,
les foret pour les étrangers qui aiment la cours à -10,
Et le ciel même pas pour les oiseaux puis que ils tombent déjà
tous seuls de cette malsaine fumé de leur cigares, ha, ha.
et seule bien a partager les journaux pour ce étaler de rire
de voir comme tous ces aplatis se foutent de notre gueule.

Petit a petit le spinosaure mets le système en marche ;
Partage et raineras et ruineras.
Vive le parti unique de la unité Nationale
dans la banque international.
ha, ha.

Écrit par : arturo | 28/01/2011

Je pense que la clé pour sortir de cette spirale infernale passe par la non obligation de s'assurer. Cette ineptie était une création de cette traitresse de Ruth Dreyfuss, qui a ainsi mélangé les coûts de la santé avec les coûts extra-sociaux de l'immigration sauvage. Le tout pour empêcher une comptabilité qui aurait soulevé l'indignation du peuple et enterré définitivement cette gauche en quête permanente de clientélisme migratoire pour suppléer au départ naturel des cocufiés vers d’autres formations. Ces derniers jours on a pu voir une photo d’elle avec un tout petit texte, où elle soutenait la légalisation des drogues avec des personnalités « importantes »…. La Tdg a naturellement censuré sur le net cette information qui aurait créé le scandale. Est-ce que Lamal est le fruit du cerveau d’une toxicomane ? Vu ses conséquences on peine à en douter.

Écrit par : eureka | 28/01/2011

En prétendant plafonner la rémunération des courtiers à 50 francs par assuré de base gagné, Santésuisse ne fait qu'entériner les pratiques déjà en cours chez la majorité des assureurs. Avec plus d'un million d'assurés qui ont changé de caisse en 2010, cela fait env. 60 millions de francs qui continueront à être prélevés sur nos primes pour alimenter ce gaspillage scandaleux.

Le prétendu code de bonne conduite des assureurs n'est qu'une manoeuvre pour se soustraire à l'ordonnance fédérale que le DFI s'apprêtait à promulguer et à empêcher une réglementation plus sévère de la profession de courtier en assurances. On sait que le modèle d'affaires d'un grand assureur valaisan repose en grande partie sur un courtage effectué par armée de rabatteurs low-cost formés en 4 heures à peine.
Contrairement à une ordonnance fédérale, les vagues promesses de Santésuisse n'ont aucun caractère contraignant et ne changeront pas grand chose aux abus dans ce domaine. Il est dommage que M. Burkhalter se soit laissé abuser par ce serment d'ivrogne.

Écrit par : el guapo | 01/02/2011

La comparaison entre la France à 65 millions d'habitant avec un système centralisé et la Suisse presque 8 millions ou la gestion est décentralisée et cantonale est plus efficiente.
Si l'assurance obligatoire était si pénible à supporter pour les assureurs, pourquoi font-ils autant d'effort en publicité et en propagande dans les forum pour couler cette caisse publique ? Réfléchissez à qui profite votre argent dont leurs comptes opaques ne sont pas consultable: en bourse; en dépense pour les courtiers en assurance; en dépenses salariales, administratives, etc...Ne vous laissez pas berner et votez pour la caisse publique.

Écrit par : mohame Levy | 02/02/2011

Les forums sont engorgés des suppôts des assurances privées, tellement submergées par les dépenses des assurés qu'elles vont mettre des millions pour les garder? bizarre !

Non le scandale ce sont les primes des assurés, investis en bourse, bénéfice invisible dans la comptabilité des assurances, dont les experts en assurances des autorités fédérales, ne veulent surtout pas voir. Normal, ils siègent dans les conseils d'administrations de Visana, Sanitas etc....

Votez pour la caisse publique et unique pour une meilleure transparence.
Et l'épouvantail de la France n'est pas un bon exemple, puisque nous serons gérer comme l'AVS et cela fonctionne très bien, par canton, donc tout à fait gérable.

Écrit par : Lévy | 18/02/2011

Plus obscure que les caisses prives j'en jamais vu et je crois que l'argent
de un caisse commun peux servir pour remplir les fondes publiques que ont si
besoin et de tout manière cette spectre de la caisse publique fait que les
assureurs privés se régulent pour éviter les sur en-chers.
Et si vous dit donc que le gouvernement va profiter pour aller spéculer en
bourse vous insinué que c'est cela que passe déjà avec les caisses privés
qui font des placements spéculatives en bourse et ailleurs. Moi je suis pour
un caisse publique peux être sens laisser les caisses privés de coté et on
verrais se que va passer.

1. Puisque personne vaut aider l'état qui est en ruine a cause de
l'égoïsme du peuple qui préfère dépenser en conneries comme ; alcool, luxe
etc, plus tôt que verser quelque sous pour l'avs ou l'AI ou les écoles ou
les Universités,ou les forces publiques.
2. *Qui ne presse pas l'olive n'a pas de l'oil. * dont je postule cela ;
*Donner a césar ce que est a césar et a Dieu ce que est a Dieu*, Bien que
je dis cela parce que le postulat de la droit est si faible que je ne peux
pas adhérer a leur concupiscence spéculative pour un état faible.

Qui profite du mana de la santé, les malades, le peuple, l'état ?
Ne prenons pas les gens par les oreilles comme des lapins, si à
quelqu'un que est si malade est notre chère Sante-suce pardon santesensou pardon santésourde en fin Santesuisse qui est contaminé par les
virus des spéculateurs et manipulateurs de l'effet placebo.
Qui sont ceux que cachent la puissance de la nature pour meilleur profiter des malades?
Est un crime contre la humanité de détourner le bénéfice que nous a apporté la
mammy nature depuis déjà plus de 20.000 années. Voila ou peux être caché l'économie et pas dans des médicaments que tuent l'homme avec toute la chimie-rie moderne.
Je reconnais que dans la médecine-ball il y à n'a beaucoup des choses qui sont
(mucho) importants oui oui... Est significative ici mettre en évidence qu'avec leur volontè de puissance les plantes aussi elles sont aussi nécessaires puisque ont survécu pendant des millions des années.

Écrit par : kiss | 23/02/2011

L'autre soir, j'ai lu sur les blogs un commentaire du Tunisien Kissa-on-line, maintenant c'est au tour de kiss... mais que fait Kissa dans cette galère!? ;-)

Écrit par : Kissa | 23/02/2011

Plus obscure que les caisses prives j'en jamais vu, mais je y crois que l'argent de un caisse maladie commun peux servir pour remplir les fondes publiques qu'ont si besoin des liquidités pour équilibrer leurs comptes. De tout manière cette spectre de la caisse publique fait que les assureurs privés se auto-régulent pour éviter les sur en-chers.
Et si les caisses prives avancent donc que le gouvernement va y profiter pour aller spéculer dans leur politique ils insinuent indirectement qu'est cela ce qu'arrive déjà avec les caisses privés qui font des placements spéculatives en bourse et ailleurs.
Je crois en principe qu'un caisse publique pour le moment peux coexister laissant exister sur perfusion les caisses privés et on verrais plus tarde si sont si nécessaires pour la économie o pas.

On constate que ;
1 - Puisque personne vaut aider l'état qu'est proche du collapse a cause de
l'égoïsme du peuple q préférant dépenser en conneries comme ; l'alcool le luxe
démesuré et outres comme sauver des zombies de la pseudo économie etc, plus tôt que verser quelque sous par les impôts au bénéfice de l'avs ou l'AI ou les écoles ou les Universités ou les forces publiques et outres de leur avenir.
2 - qui ne presse pas l'olive n'a pas de l'oil.

dont je postule au peuple cela ;
de donner a César ce que est a César et a Dieu ce que est a Dieu, et au homme de recevoir ce qui est en appartenance et en de culant de nous deux ciels, la sécurité céleste et la sécurité terrestre. Vu la conjoncture actuelle est nécessaire et urgent d'augmenter donc les impôts 5% ou plus.

Je avance cette idée parce que le postulat de la droit est si malin que je ne peux pas adhérer a leur concupiscence spéculative pour défoncer un état et l'affaiblir encore plus pour le mettre hors d'état de nuire.
Regardons nous cela, les états son comme les êtres humains quand sont petites sont eux comme des enfants ils consomment mois et, plus ils grandissent plus il consomment qui veut un état Biafra squelettique dégraisse maigre a mourir?
Lui l'ennemi interne le loup brune déguisée de mouton a la croix blanche et que déchire la proie sans pitié et qui profite du mana de la santé les malades,le peuple,l'état?
Ne prenons pas les gens par les oreilles comme des lapins, entre outres si à quelqu'un qui est aussi malade est notre chère Santésucer pardon santésansous pardon Santésuisse, qui est contaminé par les virus des spéculateurs et manipulateurs des effets placebos et avidement pas évidement pour nous poches.

Qui sont ceux que cachent et crachent sur la puissance de la nature pour meilleur profiter des malades? est un crime contre la humanité de occulter les bénéfices apporté par notre bio-nature et depuis déjà plus de 20.000 années. Voila la authentique économie et non pas ces médicaments que tuent l'homme avec toute la chimie-rire moderne.
Je reconnais que dans la médecine-bail il y a n'a beaucoup des choses nécessaires, oui, oui bien sur sens aucune doute... Mais avec leur volonté de puissance les plantes elles aussi nous sont indispensables puisqu'elles ont survécu pendant des millions des années avec leur usines biologiques et que pour cela, elles ont mis en place un stratégie formidable de survivance millénaire.

Alors finis-ions d'enrichir l'oncle Pixu et tous ses allié-ns de streptocoques staphylocoques rétro virus engraisses au antibiotiques et qui polluent le planète terre et folklorisent en sponsorisant leurs maladies...

Sortons nous moutons que nous sommes de l'enclos des dépendances chimiques que gangrènent la humanité par les mauvais pasteurs et faux prophètes de l'avenir. Et comme faire pour arriver a être libre de cela? Évidement par une recherche fondamentale et scientifiquement juste, en étudiant sérieusement les donnés de l'anthrophytothérapie et outres sciences de la nature en utilisant notre savoir faire pour recuperer la sagesse perdue et le mettre au service du bien publique. La il a aussi de la argent a gainer.

Au peuple voir s'il veux tout en haut dans la montagne payer plus encore des impôts ou laisser une tétine de la vache sacré donner leur lait pour les petits et les grandes du pays pâturent avec nourriture saine dans la table des nations par l'inaltérabilité économique et le vigueur génétique qu'est santé inépuisable.
Vini Vidi Vinci parce qu'on a vote juste sans assommer l'avenir.

En + je profit ici pour dire que je trouve si drôle ha, ha, hi, hi qu'on paye + chère par kilomètre x pour aller en train au notre chère Tessin que pour aller visiter la tour de Paris ou a Lisbonne ou l'Antarctique ou la chine que d'ailleurs son si belles. Je y crois que si on fait le tour au monde peux être que cela deviendrait mois chère pour aller a Lugano on y va?

Écrit par : kiss | 23/02/2011

Les téléphones continuent, j'en ai tellement marre que je leur réponds ne pas avoir de téléphone!
Il vaut mieux rire que de s'énerver.

Quant à la caisse unique, je ne suis pas encore convaincue. Je crains le système de la sécu en France, loin d'être satisfaisant ainsi qu'en Angleterre. Je ne sais pas, je n'arrive pas à me prononcer. Nous devrions avoir plus d'explications non pas par les partis politiques, mais par des experts.

Écrit par : rose des sables | 17/04/2011

Les commentaires sont fermés.